Un concept écologique

RÉINVENTER LA QUALITÉ DU BIEN-ÊTRE URBAIN

L’Éco-quartier du Sart Tilman, allie à la fois douceur de vivre et services de proximité par :

  • sa situation géographique centrale,
  • ses espaces verts aménagés,
  • son architecture contemporaine,
  • ses logements basse énergie ou passifs,
  • son calme et sa convivialité.

A travers les continuités écologiques, le respect de la biodiversité locale, l’exploration de nouvelles formes architecturales et de gestion des énergies, l’Éco-quartier respecte l’équilibre naturel. Les liens que les habitants tissent avec l’environnement, s’inscrivent dans une démarche globale et sont porteurs de nouvelles valeurs qui réconcilient la qualité du cadre de vie, son embellissement et les principes d’habitat durable actuels.

Un cadre «vert» qui privilégie une qualité de vie saine et où le rapport à la nature prédomine

  • Des sentiers de promenades et de nombreux espaces publics propices aux activités en plein air.
  • Une «coulée bleue» avec des mares naturelles aménagées.
  • Une ouverture paysagère vers l’Est et un point de vue sur la vallée de la Sordeye

Circulation : les déplacements doux sont favorisés

  • La circulation interne s’organise à titre principal autour d’une liaison centrale, caractérisée par un écrin végétal sous la forme d’une «coulée verte».
  • Une circulation motorisée à vitesse limitée est réservée aux riverains : moins de danger, plus de tranquillité.
  • De nombreuses placettes, allées cyclables et piétonnes permettent de retrouver des espaces de convivialité et de détente.

L’ÉCO-QUARTIER RELÈVE LES DÉFIS ÉCONOMIQUES ET ÉCOLOGIQUES ANCRÉS DANS LES PRÉOCCUPATIONS D’AUJOURD’HUI ET LES ENJEUX DE DEMAIN !

  • Un cadre et une situation géographique exceptionnels.
  • Un aménagement « vert » durable et un agencement architectural contemporain.
  • Un habitat modulable, favorisant la diversité sociale, culturelle et intergénérationnelle.
  • Un nouveau rapport au vivant dans le respect de la biodiversité.

L’Éco-quartier du Sart Tilman, répond aux exigences du référentiel quartier durable, publié par l’Université de Liège et peut donc être certifié en tant qu’Éco-quartier.

UN AMÉNAGEMENT «VERT» DURABLE ET UN AGENCEMENT ARCHITECTURAL ESTHÉTIQUE

Tout encourage cet habitat «vert»,respectueux de son environnement. L’agencement et l’orientation des bâtiments répondent aux critères de basse consommation d’énergie tout en présentant un aspect esthétique attractif. Des techniques qui intègrent au maximum les économies d’énergie. Des constructions majoritairement mitoyennes afin d’éviter toute déperdition d’énergie, une orientation des bâtiments particulièrement étudiée pour capter l’apport naturel de lumière et une isolation performante, sont autant d’éléments techniques qui permettront à la majorité des logements d’atteindre le standard passif. Les constructions seront raccordées au gaz de ville. Les façades sont revêtues de différents matériaux. Un revêtement en crépi de différentes teintes, permet de personnaliser les logements. Gestion de l’eau. Un réseau séparatif des eaux usées et des eaux de pluie est mis en oeuvre sur le site. Chaque maison et chaque immeuble à appartements disposent d’une citerne de récupération d’eau de pluie. Les «noues» (fossés naturels aménagés, peu profonds) et les plantations présentes sur le site permettent de sauvegarder une certaine biodiversité.


UN AMÉNAGEMENT FAVORISANT LA CONVIVIALITÉ ET LES ÉCHANGES DE QUARTIER

Le projet est conçu de façon à offrir de nombreuses placettes et de larges zones vertes. Ces placettes favorisent la circulation piétonne. L’objectif est de créer une atmosphère conviviale, telle qu’elle s’envisage dans des quartiers de villes et de villages. Les nombreux espaces verts sont quant à eux propices à la détente. Une sculpture sonore est intégrée au site. Composée de dalles colorées de tailles différentes. Intégrée au sol, cette oeuvre invite les passants à marcher dessus afin d’émettre des sonorités discrètes… A la fois terrain de jeu, point de rendez-vous ou lieu de rituel quotidien, cette oeuvre contribue à l’identité esthétique et apporte une touche ludique à l’animation de l’Éco-quartier.


UN HABITAT MODULABLE FAVORISANT LA DIVERSITÉ SOCIALE, CULTURELLE ET INTERGÉNÉRATIONNELLE

Le projet d’habitat a pour objectif de créer des liens entre les habitants. L’habitat modulable favorise la mixité intergénérationnelle, sociale et culturelle, grâce à sa variété de typologies de logements et grâce à l’articulation particulièrement bien conçue entre espaces privatifs et publics. MAISONS UNIFAMILIALES, APPARTEMENTS, ce panel de logements répond avec souplesse aux besoins de chacun. Bien plus encore, le concept d’habitat modulable entraine un meilleur ancrage des habitants en fonction de l’évolution de leurs modes de vie. La grande variété de logement favorise un véritable échange intergénérationnel : personnes isolées, âgées ou familles… Des placettes à dominance minérale les «noues» (fossés naturels aménagés, peu profonds) ; les décrochements des volumes des habitations, permettent de créer une réelle animation autour des placettes.


UN NOUVEAU RAPPORT AU VIVANT : LA BIODIVERSITÉ

Grâce à son intégration au coeur de l’environnement existant, à la promulgation du développement des espèces animales et végétales locales, à sa gestion de l’eau de pluie, l’Éco-quartier respecte non seulement l’équilibre naturel mais y contribue !

  • La bande boisée au Nord du site est majoritairement conservée afin de favoriser le maintien de la biodiversité, de la faune et la flore indigène. Certains arbres remarquables du site sont valorisés.
  • Des «noues» (fossés naturels) récoltent les eaux de pluie et permettent d’attirer batraciens et insectes.
  • Des arbres et arbustes à fleurs et fruits, mellifères, permettent d’offrir de la nourriture pour les animaux. Des haies, des arbustes, et des prés fleuris à fauchages tardifs, permettent d’abriter de multiples insectes et autres espèces.


Une localisation exeptionnelle

UN CADRE ET UNE SITUATION GÉOGRAPHIQUE EXCEPTIONNELS

Situé au lieu-dit le Sart Tilman, géographiquement situé au Sud de Liège, en bordure de l’Ardenne condruzienne, à proximité du campus universitaire de l’ULg, du CHU et de Colonster, l’Éco-quartier du Sart Tilman invente un nouveau territoire urbain. Il s’implante entre les rues du Sart Tilman, de l’Aunaie et des Hômes à Angleur. Proximité : Un quartier proche des commodités et services

  • Situé à moins de 10 minutes de la gare des Guillemins et du centre ville de Liège,
  • À proximité d’axes auto-routier (E42 et E25),
  • Situé à moins de 5 minutes du centre de Boncelles, de ses commerces et services (banques, écoles…),
  • Desservi par deux arrêts de bus, pour faciliter la mobilité et privilégier le déplacement en transport en commun,
  • À deux pas d’une école et d’une crêche.

Les 3 phases de développement

RÉALISÉ PAR THOMAS & PIRON BÂTIMENT, À L’INITIATIVE DE L’UNIVERSITÉ DE LIÈGE ET DE LA VILLE DE LIÈGE, L’AMÉNAGEMENT DE L’ÉCO-QUARTIER SE DÉROULE EN 3 PHASES


Le site est principalement organisé en trois zones qui seront construites en 3 phases successives


Phase I / Un premier ensemble composé de 5 résidences, au niveau de la rue du Sart- Tilman, destiné à des immeubles à appartements, des maisons unifamiliales, ainsi que d’éventuels commerces et professions libérales qui renforceront la mixité fonctionnelle de l’Éco-quartier.

  • 40 appartements
  • 11 maisons - duplex (unifamilial)
  • 5 fonctions complémentaires (superettes, professions libérales...)

Phase II / Un second ensemble composé de 4 résidences, situé au Nord du site, destiné à des petits immeubles à appartements permettent de tisser des liens «intergénérationnels » entre les habitants.

  • 22 logements

Phase III / Enfin, un troisième ensemble composé de 3 immeubles, accessible depuis les rues de l’Aunaie et des Hômes, destiné à des petits immeubles à appartements, des maisons unifamiliales, ainsi qu’un emplacement pour une fonction complémentaire.

  • 23 logements
  • 1 fonction complémentaire

Des emplacements de parkings privatifs, sont répartis à proximité des immeubles à appartements et des maisons unifamiliales : un emplacement de parking par logement est prévu.

phase3 phase1 phase1